• Home
  • /
  • Inspiration
  • /
  • Journée Internationale des droits de la femme 2018: #PressForProgress

Journée Internationale des droits de la femme 2018: #PressForProgress

A strong woman stands up for herself. A stronger woman stands up for others.

Cette assertion traduit exactement mon état d’esprit quand on me parle de cette journée et a toujours été mon combat. Comme je l’ai dit dans un article ici, c’est grâce à la solidarité féminine que j’ai pu m’en sortir pendant ma période « sombre ». Et contre toute attente, le thème de cette journée cette année est #PressForProgress, un appel fort à se motiver et à s’unir pour qu’on pense, agisse et qu’on soit inclusif en termes de genre.

On ne le dira jamais assez, l’union fait la force. L’histoire nous a enseigné que la lutte pour l’égalité des femmes appartient aux efforts collectifs de tous ceux qui se soucient des droits de l’homme. Tout le monde peut et doit jouer un rôle dans cette lutte que ce soit par le biais d’une conférence mondiale, d’un rassemblement communautaire, d’une leçon en classe ou d’une conversation au cours d’une table.


Non, aujourd’hui, ce n’est pas une fête!


Malheureusement, mon constat est que chaque année, cette journée est assimilée à une fête avec des vœux accompagnés le plus souvent de commentaires sexistes. Je suis d’accord qu’il faut célébrer l’avancée de toutes ces batailles menées et gagnées mais le plus important est de rappeler le but de ce combat et faire un bilan pour mieux orienter la lutte. Assurons nous de créer une atmosphère agréable pour les générations futures comme l’on fait nos prédécesseurs.

 


#PressForProgress


Ce thème me tient particulièrement cœur et celui ci ne cesse de saigner à chaque fois qu’une femme est jetée en pâture surtout à l’heure de la digitalisation où les réseaux sont très mal utilisés sous nos tropiques. Sous chaque poste humiliant pour une femme, on constate malheureusement que la majorité des commentaires négatifs viennent de ses consœurs.

L’autre constat aussi est que beaucoup d’entre nous qui avons, par la grâce de Dieu, des situations confortables, ignorons la réalité que certaines d’entre nous vivent dans d’autres contrés. Un exemple parmi tant d’autres, ces femmes qui sont jetés en prison pour avoir été violées comme si le préjudice n’était pas déjà énorme. Nous devons sortir de notre zone de confort pour voir que la lutte demeure importante.

J’ai décidé de ne pas être trop longue. Je vais donc vous laisser avec ces quelques chiffres. Cependant, j’ai une dernière doléance chères consœurs:  En 2018 là, il n’y a aucun argument qui justifie la violence faite aux femmes. De grâce, quand vous tomberez sur ce genre de cas, à défaut de vous taire, épargnez nous les phrases du style: « s’il la frappe, ça dépend de ce qu’elle a fait » ou « si vous ne voulez pas être violées, habillez vous décemment« .  Ce genre de propos, en plus de vous enlever toutes grâces et assombrir votre âme, témoigne que nous sommes nos propres bourreaux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

Laisser un commentaire

Page generated in 0,920 seconds. Stats plugin by www.blog.ca