Équilibre!

Et non, il ne s’agit pas de l’équilibre de Dicosh!

Le samedi dernier, j’ai été à ma première séance de Body acceptance sur invitation de son initiatrice Paule Marie ASSANDRE  . C’est un atelier danse et workshop qui associe l’estime de soi, le partage, l’ouverture et la danse. Avant de commencer, chacune doit tirer un mot  un panier qui sera son identité pendant l’atelier. Elle devra par la suite s’exprimer sur le mot à travers un mime, une danse ou tout simplement en parler. Le mien a été Équilibre! Quand je l’ai vu j’ai souri et soupiré…

 

Il y’ a de cela quelques semaines pendant que je m’investissais à 100% dans mes projets dont la saison 2 de l’Ivorian Queens Series et le premier shooting de Ewazine, mon corps me rappela que malgré le faite  que je donnais l’impression d’être une superwoman , j’avais oublié que je ne pouvais lui imposer ce rythme alors que je le négligeais.

En effet, cela faisait un bon moment que je ne remplissais plus ma part du contrat depuis la première fois qu’il me l’avait rappelé. Je me souviens de ce jour là comme si c’était hier. Je m’étais endormie en pensant que j’allais me réveiller dans les bras de notre Seigneur tellement j’étais faible. Vous vous dites surement que j’abuse, mais je tiens à vous rappeler que je suis Thanatophobe et donc j’ai le droit d’en abuser! Lol, non je blague, je fais beaucoup d’effort à ce niveau depuis. A mon réveil le lendemain, mon premier geste a été d’enfiler basket et jogging pour faire un footing! J’ai couru jusqu’à ne plus sentir ces palpitations et ces sensations de brûlure qui commençaient à m’encombrer… Et oui, la prise de poids voulait m’emporter. Cela se passa dans la période où j’étais devenue une ancienne membre de la tribu des « Yapa », ce moment où je me sentais tellement belle et bien dans ma peau au point d’oublier que tout excès était source de nuisance. Avec la détermination, la prière et les efforts j’ai réussi à perdre 17 kilos. Je me sentais revivre et j’avais une énergie débordante. J’ai fini pas comprendre lors d’un autre atelier auquel j’avais pris part, que mon nouveau mantra devait être « Un esprit sain dans un corps sain ». De plus, je savais exactement le poids limite que je ne devais pas dépasser. J’ai essayer tant bien que mal de me maintenir.

Malheureusement, quelques années plus tard, je me retrouve à la case départ. Mais le point positive, c’est que je sais ce qui s’est passé.

Encore une fois, je me suis laisser emporter par le trop plein d’émotion et apprenant l’accident de mon frère cadet. Je me suis surtout contenter de trouver des excuses et de remettre à plus tard comme d’habitude, la reprise de ma routine après le stresse soit passé. J’ai arrêté le sport et mes prières surérogatoires en promettant de me reprendre le jour suivant, la semaine suivante. Je me suis laissée envahi par des projets et j’ai fini par m’oublier. Je ne mangeais plus sainement vu que le temps me manquait. Ce que j’avais oublié, c’était que ce surpoids était cause d’hypertension et c’est là où le bât blesse.

Qui dit gestion de projets dit tension, stresse, manque de sommeil et comme si ça ne suffisais, je piquais des colères dont le pic était inestimable. Pour couronner le tout, je me laissais gagner par des goumins* amicales. Ces personnes que tu laisses entrer dans ta vie et qui se croient au marché gouro* et pensent qu’elles peuvent se permettre d’y faire ce qu’elles veulent. Ne vous inquiétez pas chères personnes, j’ai maintenant la solution pour vous!! Puis comme il fallait s’y attendre, mon corps me fit un rappel….

Ce qui me fit sourire pendant l’atelier, c’est que le mot que je venais de tirer, était ce dont j’avais exactement besoin. Comme si on voulait me passer un message, il fallait que je tombe sur lui à ce moment précis. Coïncidence ou pas,  il me parlait parfaitement. Il est grand temps pour moi de retrouver mon ÉQUILIBRE. Cet équilibre qui me permet d’être la meilleure version de moi, d’être une Superwoman au multiples facettes. Cependant, mon gros challenge sera de le garder aussi longtemps que possible.

Il est important de s’avoir s’arrêter et dire stop quand il le faut. Savoir ménager sa monture est tout un art que je compte maîtriser très bientôt…

 

 

 

 

 

 

 

goumin*= chagrin

marché gouro*= marché de gros situé dans la commune d’Adjamé à Abidjan

Rendez-vous sur Hellocoton !

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

Laisser un commentaire

Page generated in 0,452 seconds. Stats plugin by www.blog.ca