L’arbre témoin

2016-04-10-16-31-55-546Lamitié entre un homme et une femme existe. Et cet arbre en est témoin.

Témoin de sa naissance, en pleine crise post électorale, alors qu’il n’était encore qu’un arbuste.
Je veux bien me permettre de dire qu’elle a favorisé sa naissance. Au moins elle aura servi à quelle chose, cette crise.

Il fut témoin de cette amitié désintéressée, pure et sincère.
Nos discussions nocturnes qui commençaient par un « toc toc, voisine il fait jour il est déjà 20 h la journée commence » et se terminaient par un « c’est bon gardons un peu pour demain, il fait nuit il est presque 5 h du matin »

Il a tout vu: mes larmes que tu ne cessais d’essuyer, nos fous rires, nos sourires après chaque dispute.
Il a tout entendu: tes leçons sur les techniques d’approches des hommes et quand je te mettais en garde contre les vicieuses.
 
Je me rappelle de ce jour où j’ai été te dire: «Moussa, tu vois, il a même osé se marier avec les couleurs que j’avais choisis» et tu m’as répondu ce jour là, soutenu par Cheick, le troisième de la bande :«Ahi, tu n’as pas toujours compris que tu es une source de bénédiction et d’inspiration! Moi ça ne m’étonne pas et tu devrais t’en réjouir ma sœur!». Tu as toujours su me faire garder le sourire dans ce genre de moments.
Je précise que nous étions trois dans cette bande que les esprits même n’arrivaient pas à sonder mais dont les parents respectifs avaient fini par adopter. Nous étions la définition même de frères de cœurs…
 
Il fut aussi témoin de cette brouille stupide qui nous a éloigné un moment. Oui stupide, maintenant que j’y pense, on s’est fâché juste parce que tu as critiqué mon plat que j’avais fait spécialement pour toi à l’occasion de ton anniversaire. Oh que tu étais compliqué! C’est ce que je me disais. Mais avec du recul je comprends que tu étais juste perfectionniste.
Et en prenant encore du recul je n’aurai jamais dû permettre cet « éloignement’…
Si l’arbre m’avait soufflé que c’était notre dernière dispute. La dernière fois que tu me faisais des reproches, la dernière fois que je te boudais, la dernière fois que tu me sourirais en guise de pardon, la première et la dernière fois que je me plaignais de toi chez un proche…
 
Je me rappelle comme si c’était hier, après avoir écris quelques lignes de mon livre, je m’endormais en pensant terminer le troisième chapitre le lendemain quand tout à coup à 4 h 30 du matin je fus réveillée brusquement. On venait m’annoncer que tu avais des difficultés à respirer; crise d’asthme m’a t-on dit…
On t’avait déjà conduit à l’hôpital et pour moi l’espoir était permis…
Ce Mercredi 11 Décembre 2013, est à jamais gravé dans nos mémoires, quand aux environs de 8 h je vis ceux qui t’avais accompagné revenir seuls, les yeux remplis de larmes…
2016-04-18-20-08-59-786
Je me rappelle m’être agrippée à l’arbre, et crié de toutes mes forces : Na Kôrô!!!! (Mon aîné), comme si il pouvait ressentir toutes ces émotions qui me décimaient…
 
J’ai porté le deuil en public seulement 1 h parce qu’après je devais veiller sur eux, ta « future » épouse et ton fils de 6 mois devenu aujourd’hui un grand bonhomme. Je devais aussi trouver la force de l’annoncer à Cheick qui était en voyage depuis 1 mois. Il a eu plus mal. Moi aujourd’hui je me dis j’ai au moins eu droit à une dernière dispute…
Le soir, dans l’intimité, après mes prières je m’effondrais et pleurais jusqu’à être déshydratée. C’était mon quotidien pendant un bon moment. Puis peu à peu, je ne pleurais plus, mais je riais en pensant à nos heures de discussion…
J’ai aussi arrêté de me lamenter parce que je savais que tu n’aurais pas supporté. Pire je me perdais et je faisais fuir ceux qui comme toi m’ont toujours soutenu. J’ai fini par m’en sortir même si ce fût laborieux…
Ta perte a rapproché plus d’un! Je me suis fait de nouveaux amis. J’ai rencontré des personnes géniales. Et nous tous étions rassemblés et unis à partager ce que tu transmettais si bien: l’amour, l’affection et le respect. 
 
Hum! My « connecting people ». Même parti tu continuais à nous faire du bien…
Aujourd’hui je contemple notre arbuste devenu robuste, qui comme moi est épanoui avec des branches qui se perdent à l’horizon. Ses feuilles portées par le sifflement du vent diffusent notre histoire dans les cœurs. Il me sert souvent de « studio photo » pour mes shooting, j’y capte mieux la lumière du jour.
2016-02-13-20-17-48-245
2015-11-22-00-49-21-357



Souvent je m’arrête et je le contemple. Il continue sa noble mission qui est d’abriter et rafraîchir ceux qui prennent place sous son feuillage. Il continue d’assister à la naissance d’amours, de complots et pourquoi pas à d’amitié comme la nôtre. Et cette fois je suis aussi témoin.

2016-04-10-23-54-32-061

Peut-être est ce sa mission sur terre? Rapprocher et unir des êtres de par la quiétude qu’on récent en s’y abritant. Une chose est sûre il contera ses histoires aux cœurs qui savent écouter…
Rendez-vous sur Hellocoton !

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

8 Comments

Laisser un commentaire

Page generated in 0,565 seconds. Stats plugin by www.blog.ca