Assouindé, Dimanche 13 Mars

12837724_10209374431826428_1979640340_oDimanche 13 Mars, à Assouindé, à quelques kilomètres de Grand-Bassam, il est 13h quand je décide de me reconnecter au monde.

D’après ce que je lis, on pense à un braquage. Je me dis intérieurement  »Seigneur fasse qu’il n’y est pas de mort! Pas de panique c’est certainement des écervelés qui sont en quête d’adrénaline. »
Quelques minutes après on parle de tirs en l’air sur la plage. « Pourquoi des braqueurs tireront seulement en l’air? Ah du moment où c’est en l’air et que personne ne prenne une balle perdue ».
Je refuse de penser à la piste terrorisme. Non! Pas chez moi! Et, plus les minutes avances plus les choses se précisent. Naturellement on annule le plan déjeuner sur la route de Bassam et on se dépêche de s’apprêter pour rentrer sur Abidjan sans pour autant céder à la panique. Je découvre pour la première fois la voie reliant Assouindé à Abidjan en passant par Alepé. Les portables ne cessent de sonner. les proches veulent avoir de nos nouvelles. J’essaie de capter la radio pour plus d’information mais rien..
Je retourne sur Facebook où je suis accueillie par des images de corps: une femme, un enfant et un homme. Des bouteilles de cacahuètes et d’huile de coco à terre certainement les marchandises de vendeurs ambulants. Mon esprit finit par accepte que le terrorisme est passé par là. La Côte d’Ivoire vient d’être elle aussi touchée par l’épidémie. Je n’arrive pas à réaliser…

On arrive à Abidjan, on voit les informations, éditions spéciales sur France 24 et communiqué du Ministre de l’intérieur. Je regarde, j’écoute, puis s’installe le dégoût! Je n’écoute plus les paroles, je vois les images. Les experts défilent, les éditions spéciales tournent en boucle. Bref toujours le même scénario qui se fait après la contamination d’une zone par ces zombies des temps modernes qui ne sont pas assoiffés de sang mais d’argent et de terreur. Le même scénario qui donne les mêmes émotions sauf que là, Ouaga, Paris et autres villes sont remplacées par Grand-Bassam….

12834714_10209374429146361_914893722_n

Ma nuit fut courte et entrecoupée de cauchemars qui s’amplifiait avec le retour de la  Thanatophobie que j’avais mis du temps à m’en débarrasser. Oui je suis thanatophobe. Je n’ai pas peur de ma propre mort mais plutôt celle de mes proches. Je ne vous invite même pas à entrer dans ma tête quand tout ça se déclenche…
Ma journée commença très nonchalamment toujours dans le processus d’acceptation de cette contamination. On enterra nos morts, on pleurera nos disparus comme les autres l’ont déjà fait. On prend cette épidémie comme elle vient vu qu’aucun remède n’a été encore découvert. Mais on refuse de subir…
Très vite la gaieté et la joie de vivre reviennent , je commence à regarder les magnifiques clichés que j’avais pris pour mon blog et surtout nos photos souvenir d’avec mes proches. Et comme si la majorité d’entre nous avait compris, je tombe sur de beaux messages et cette belle illustration.

12516335_10209374431066409_1598217425_n

Ah mon beau pays! Qu’est ce qu’ils ont du chemin à faire avant de nous voler toute notre folie et notre joie  de vivre!
Ce matin, il fait beau dans mon pays!

Rendez-vous sur Hellocoton !

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

mm

#dreamer #writer #blogger #YouTuber #makeupartist

One Comment

Laisser un commentaire

Page generated in 0,489 seconds. Stats plugin by www.blog.ca